Le mannequin de bois (ou Mook Yan Chong) est un partenaire idéal pour l’entraînement. Il fait partie intégrante des styles du sud de la Chine. Le mannequin ne peut certes remplacer un partenaire, mais c’est un outil de travail très utile. Il nous aide à développer certaines qualités comme l’adresse, la précision, la coordination, la dextérité, la rapidité et la puissance.

L’immobilité du mannequin permet de parfaire chaque mouvement, sans souci de toucher ou d’être touché, l’essentiel étant de développer différentes attaques et de trouver le système de défense adéquat. Toutes les composantes du tao enseigné peuvent être isolées et travaillées séparément.

Les mannequins sont différents en fonction des styles pratiqués. Le mannequin est un tronc muni de deux bras situés au niveau supérieur (du haut de la tête jusqu’au plexus), d’un bras sur la partie moyenne du corps (du plexus jusqu’au bas ventre) pour faire face aux attaques hautes, moyennes ou basses, directes ou circulaires, d’une jambe pour la partie inférieure symbolisant celle du partenaire.

La rigidité du mannequin peut entraîner une perte de fluidité des mouvements, facilement corrigée par des exercices à vide.

Le tao du mannequin de bois comporte 108 ou 116 mouvements selon les styles de wing chun pratiqués.

Catégories : Wing Chun